Top

Financement

Bénéficiez d’un financement de votre formation par les OPCA ou votre CPF !

Financement par les OPCA

Les formations Agnosys peuvent être prises en charge jusqu’à 100 % par les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA) dans le cadre de la formation continue. Les OPCA collectent et gèrent les contributions des entreprises au titre du financement de la formation professionnelle. Ils sont organisés par branche professionnelle. Le site CPFormation en publie une liste à jour.

Pour solliciter la prise en charge totale ou partielle de votre formation auprès de votre OPCA, vous devez effectuer votre demande à l’aide du formulaire de votre OPCA en précisant notamment :
– la convention de formation faisant apparaître l’objectif de la formation
– le plan du cours
– la durée en heures
– le coût HT.

Vous pouvez télécharger le contenu d’une formation au format PDF depuis l’onglet « Téléchargements » de sa page de présentation.

L’OPCA analyse votre demande et vous donne une réponse, favorable ou défavorable, par écrit. À défaut de réception de l’accord de l’OPCA avant le début de la formation, l’entreprise s’engage à effectuer le règlement.

À l’issue de la formation, Agnosys transmet à l’OPCA les justificatifs suivants :
– attestation de présence
– feuille d’émargement
– facture.

Suivant les cas, l’OPCA règle directement la facture ou l’entreprise effectue le règlement et se fait rembourser ensuite par l’OPCA.

Contactez-nous maintenant

Financement par votre CPF

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est un droit universel d’évolution professionnelle attaché à la personne tout au long de la vie active jusqu’à la retraite. Le CPF est ouvert pour toute personne âgée d’au moins seize ans, qu’elle soit en emploi, à la recherche d’un emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle. Les heures de formation inscrites sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son bénéficiaire.

Le CPF est alimenté en heures de formation chaque année et, le cas échéant, par des abondements complémentaires, selon des modalités précises. Le compte permet de capitaliser des heures de formation à raison de 24 heures par an pendant 5 ans jusqu’à 120 heures, puis de 12 heures par an pendant 3 ans jusqu’à la limite de 150 heures au total, pour un CDI à temps plein. Pour un temps partiel, les heures sont calculées proportionnellement  au temps de travail effectué.

Le compte peut également être abondé par un accord d’entreprise ou de groupe, un accord de branche ou un accord conclu par les fondateurs d’un OPCA interprofessionnel.

Dans les entreprises de 50 salariés et plus, un abondement supplémentaire de 100 heures est accordé au salarié qui n’a pas eu les entretiens professionnels auxquels il a droit et s’il n’a pas bénéficié d’au moins deux des trois actions suivantes :
– une formation
– une progression salariale ou professionnelle
– l’obtention d’éléments de qualification / certification par la formation ou la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Il appartient au salarié de prendre l’initiative de mobiliser son CPF pour concrétiser son projet de formation. Pour faire une demande de formation éligible au CPF, le salarié peut passer par son entreprise ou par un OPACIF qui transmettra sa demande à l’OPCA sans que son entreprise ne soit informée. L’OPACIF dont le salarié relève est déterminé par son secteur d’activité. Le site CPFormation en publie une liste à jour.

Si la formation se déroule hors du temps de travail, ou si elle vise l’acquisition du socle de connaissances et de compétences, ou lorsqu’elle fait suite à un abondement complémentaire de 100 heures, le salarié n’a pas besoin de l’autorisation de l’employeur. Lorsque la formation est suivie en tout ou partie pendant le temps de travail, le salarié doit recueillir l’accord préalable de l’employeur. L’employeur lui notifie sa réponse dans des délais déterminés par décret. L’absence de réponse de l’employeur vaut acceptation.

Le CPF a remplacé le Droit Individuel à la Formation (DIF) à compter du 1er janvier 2015. Les heures non consommées au titre du DIF peuvent être mobilisées jusqu’au 31 décembre 2020.
Contactez-nous maintenant